Samourai Warriors 戦国無双, l’animé !

Devoir choisir entre un mec avec des cheveux bruns qui gueule des trucs incompréhensibles en japonais ou bien un mec avec des cheveux gris qui geule aussi des trucs incompréhensibles mais en japonais… Quel dilemme cornélien !

05/05/2015

    « Sengoku Musou », plus connu sous le nom de « Samourai Warriors », est l’animé tiré du célèbre jeu vidéo. Le dernier opus Samourai Warriors 4 est d’ailleurs sorti en fin d’année 2014 sur PS3, PS vita et PS4.

    Nous sommes ici au Japon de l’époque Sengoku (époque des provinces en guerre) qui dura deux siécles. L’animé fait intervenir plusieurs personnages important de l’Histoire du Japon et se concentre plus particulièrement sur le conflit entre les clans Toyotomi et Tokugawa.

    Hideyoshi Toyotomi, un des plus grands personnages unificateur du pays meurt laissant derrière lui deux camps se reclamant de son esprit d’unification et de paix : d’un côté celui d’Ieyasu Tokugawa, de l’autre Hideyori Toyotomi, fils d’Hideyoshi, et ses alliés.

    C’est dans cette intrigue que nous suivons les frères du clan,  Sanada Nobuyuki l’ainé et Yukimura le cadet resté célèbre au Japon puisqu’à ce jour il apparaît dans de nombreux mangas, romans, ainsi que dans les jeux vidéos à succès « Sengoku Basara ».

    Chaque seigneur et samourai doit choisir un camp. Choix qui ne sera pas sans conséquences puisque les deux frères défendent leurs convictions et leur clan de manière totalement différente.

    Malgré que Sengoku Musou traite d’une époque guerrière où les combats et batailles sont nombreux, il n’y a que peu voir pas du tout de scénes sanguinolentes.

    A la place, des combats dantesques sont au programme avec des personnages hauts en couleurs et dont l’issue est souvent imprévisible. Rajoutant de l’intensité, une voix-off décripte pour nous les stratégies employées par les deux camps lors des batailles.

    Les coups de théâtre sont donc au rendez vous de ce riche animé à découvrir absolument, si possible en version originale bien-sûr. La série est courte puisqu’elle ne compte en tout que 12 épisodes de 24 minutes et un OAV nommé « La légende des Sanada (Sanada No Shou) » que je vous conseille de regarder avant afin de mieux comprendre les éléments de l’histoire.

    Graphiquement très réussi, l’animé propose des musiques envoutantes. Soulignons un opening (générique de début) de toute beauté présentant les différent protagonistes. La chanson est interprétée par le groupe « Waggaki band » qui mélange instruments traditionnels japonais et instruments modernes.

    Je lui donnerai la note de 4/5 étant donné que cette série adaptée du jeu vidéo est une excellente surprise même si surement un peu trop courte. Si vous êtes comme moi, fans d’Histoire du Japon, je vous recommande vivement de vous jeter dessus.

 NOTE 4/5

Ecrit par Pistache

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s