PS4 : Resident Evil Revelations 2 (2015). Barry et son magnum, enfin !

27/03/2015

    Avant que Capcom nous ponde un Resident Evil 7, fortement attendu, les fans ont quand même été gâtés en ce premier trimestre 2015. Après s’être replongé dans le tout premier Resident Evil via sa version « HD Remaster », voici le deuxième opus de Resident Evil Revelations. Comme c’était le cas dans le premier RER (pas celui de la RATP), le développeur nous propose un jeu sous format épisodique avec à la fin de chacun d’entre eux, un suspens incroyable ! Hum hum, j’exagère un peu.

Barry, une nounou d’enfer !

RER2 Barry

    En rock-stars du titre, nous retrouvons Claire Redfield, sœur du bodybuilder Chris Redfield, et Barry Burton, j’ai nommé « l’homme au magnum ». C’est d’ailleurs la première fois que le joueur peut contrôler Barry et son engin…un grand moment !

    Chacun des 4 épisodes du jeu est divisé en deux parties (sous-épisodes) : une consacrée à Claire, et l’autre à Barry. Les héros se retrouvent sur une même île mystérieuse au large de la Russie, accessoirement pleine de zombie, mais à des moments différents. Claire a été capturée et se réveille emprisonnée sur l’île tandis que Barry y arrive plus tard en bateau afin de retrouver sa fille disparue.

Les deux protagonistes sont accompagnés chacun d’un coéquipier inédit, enfin plutôt d’une coéquipière. Claire se farcie le mauvais tempérament de la jeune ado Moira, fille de Barry tandis que ce dernier joue les nounous avec une petite fille nommé Natalia.

   Supplément intelligent par rapport au premier RER, l’interaction entre deux personnages contrôlés en alternance via la touche triangle rappelle la formule utilisée déjà sur Game Cube à l’époque avec Resident Evil 0. Pratique pour passer dans les trous de souris.

Du zombie à gogo !

    On peut se demander pourquoi tout ce beau monde se retrouve exactement sur la même île. Car ce n’e n’est quand même pas ce qui manque, les îles. Enfin, l’histoire vous le dira. Cette dernière fera d’ailleurs le travail, élucidera les mystères sans pour autant dépasser le niveau narratif général de la série. De toute façon, lorsque l’on joue à un Resident Evil, peu importe tant qu’il y a de terribles monstres, non ?

    Qualité indéniable du titre face à ses prédécesseurs, Revelations 2 propose un sacré panel de bestioles en tout genre, plus abominables les unes que les autres avec un niveau de difficulté plutôt correct. Vous ne vous ennuierez pas.

    Le jeu propose même au joueur certains passages d’infiltration, chose rare dans un RE, où il faudra user des pouvoirs et caractéristiques de chaque personnage.

Ni beau, ni mauvais. Mais plus que correct !

    Resident Evil Revelations 2 n’a pas la beauté de la Vénus de Milo mais n’est pas moche pour autant et le scénario comme le gameplay est un cran au-dessus du premier Revelations. Mélangeant « glauqueries » et combat, c’est un bon juste-milieu stylistique entre le survival horror et le jeu d’action pur.

NOTE 3.5/5

Ecrit par David

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s