Modernité : Des peluches vivantes super stars, les « yurukyara »

21/05/2014

S’il y a quelque chose que l’on ferait bien d’envier aux Japonais, c’est forcément les « yurukyara » («personnage détendu »). Un yurukyara, c’est quoi par exemple ? Vous vous souvenez de votre dernier séjour à Disney Land avec Mickey, Minnie et leurs amis ? Eh bien, un yurukyara, c’est la même chose. Désolé pour ceux qui croyaient encore à Mickey mais il s’agit d’une personne dans un costume, rien de plus.

Au Japon, contrairement à Disney Land, les yurukyara sont éparpillés dans tout le pays. Ce sont souvent des mascotes, à l’effigie non pas d’une équipe américaine de sport mais d’une ville ou d’une préfecture. Chaque préfecture au Japon a son yurukyara le représentant et régulièrement, un concours élit le meilleur yurukyara du Japon. L’apparence du yurukyara varie donc énormément selon la préfecture. Ce peut être un animal, un fruit, un légume ou encore un personnage historique symbolisant la région.

Moulte sont très connus, mais je voudrais m’attarder ici sur un en particulier qui fait un carton dans tout le Japon depuis l’année dernière, le yurukyara de la préfecture de Chiba, « Funashi ».

« Funashi » est une poire habillée dans un uniforme bleu ciel extrêmement délavé et qui soi-disant commencerait à sentir sérieusement. Contrairement aux autres yurukyara, lui il n’est pas détendu du tout, c’est une boule d’énergie qui saute dans tous les sens. Ses bonds sont impressionnants. Sa voix est très aiguê et crie des phrases finissant toutes par le mot « nashi », mot également présent dans son nom et signifiant tout simplement « poire ».

C’est vrai que tout ça semble surréaliste. Je vous invite donc à visiter son site internet (via le lien ci-dessous) pour vous faire une idée plus claire de ses performances de poire. Son single qui vient de sortir dans les bacs rencontre un net succès et pas seulement dans les cours maternelles.

De nombreux Japonais se demandent qui peut bien se cacher derrière le costume et les spéculations vont bon train. Ce qui n’est pas sans rappeller un peu le mystère Daft Punk.

Je me demande quand même en quoi les poires ont un lien avec Chiba, région très urbanisée ? Question à creuser.

Ecrit par David

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s