Manga : Ushijima Kun 闇金ウシジマくん (2004 à nos jours)

♪ Aie confiaaaaance, crois en moooooooi !!! ♪

10/08/2014

Encore bien plus que « Kaiji » qui gardait tout de même un brin d’optimisme dans un monde de brut, « Ushijima kun », écrit par Manabe Shouhei et publié par la maison d’édition Shogakukan (Kana en France), est sûrement l’un des mangas les plus sombres de cette dernière décennie. Ayant rencontré un franc succès au Japon, le manga, toujours en cours de publication, a été adapté en série TV à partir de 2010 et au cinéma à deux reprises avec un premier film dérivé de la série en 2012 puis un deuxième en 2014. Mais je vous préviens : rien ne vaut le manga !

L’oeuvre expose le côté obscure de la force dans un archipel ultra capitaliste et même s’il s’agit d’une fiction, tout y paraît bien réel. Une réalité des plus noires.

L’histoire dépeint un jeune chef d’entreprise sans aucun scrupule du nom d’Ushijima. Sa société « Kaukau Finance » (Buy Buy Finance dans les versions occidentales) est une agence de crédit prêtant de l’argent sale (provenant de la mafia) à la « plus belle flore » du pays, des individus auxquels plus aucune institution légale ne voudrait prêter un seul yen. Son entreprise est donc le dernier recours monétaire des plus affaiblis : des femmes au foyer accros au pachinko (jeux d’argent), des employés de bureau désirant vivre au-dessus de leurs moyens, de vieilles dames sans réelles retraites, des jeunes ayant perdu tous repères… Et Ushijima mettra en oeuvre des méthodes vraiment peu catholiques afin de se faire rembourser des clients les plus récalcitrants.

Mais au final, Ushijima ne peut être considéré comme le personnage principal puisque son activité ne sert que de cadre aux histoires de clients tr-ès tourmentés. Prostitution, drogue, jeux d’argent, escroquerie…et bien d’autres thèmes abordés.

Je sais qu’il n’y a pas la petite blaguounette habituelle, la touche d’humour sur le gâteau qui rend l’article lisiblement potable. Mais comprenez-moi, je viens de lire ce manga et je suis encore sous le choc. Le ton y est si grave alors comment voulez-vous que je place une vanne là-dedans, hein ?! Sur ce, je vais m’arrêter d’écrire pour effectuer une minute de silence bien méritée en pensant à la misère dans le monde.

Ce manga ne doit pas être mis dans les mains des plus sensibles.

 NOTE 4/5

Ecrit par David

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s